05 janvier 2017 ~ 4 Commentaires

Savez-vous utiliser l’inimaginable puissance de votre cerveau pour l’équitation

791bf0e7b2666ade8e149bd263c455e6

Vous pensez peut-être que c’est impossible.

Si votre cerveau vous semble aussi embrumé qu’un matin d’hiver en Irlande, alors lisez cet article.

Si vous êtes comme beaucoup de mes lecteurs qui me disent qu’ils ont des peurs à surmonter en équitation ou qui veulent améliorer la connexion avec leurs chevaux, alors cet article est pour vous.

Quand j’ai écrit mes deux articles sur le véritable secret de Baucher, j’ai pris des risques en terme de crédibilité car ils étaient uniquement basés sur mon intuition personnelle et auraient pu être totalement à coté de la plaque.

C’est d’ailleurs ce qu’on m’a dit quand j’ai commencé à en parler ; « Baucher n’avait pas de secret ». Point final.

Mais comme j’ai une bonne dose d’inconscience et surtout absolument rien à perdre, j’ai poussé mon idée jusqu’au bout.

En effet, je ne retrouvais pas dans les écrits bauchéristes ce que j’avais découvert un matin en me réveillant.

Avant de publier le deuxième article, j’ai acheté aux rencontres de l’équitation de tradition française de Saumur du mois d’octobre dernier le livre de Jean Claude Racinet, « Baucher cet incompris » pour essayer de découvrir des indices de ce que je pensais.

Je n’en ai quasiment pas trouvé.

C’est bien beau d’avoir des intuitions, mais si l’on ne peut pas les confirmer, elles ne restent que des suppositions.

La réponse est venue grâce à un de mes lecteurs « Euclides » qui m’a orienté vers le livre d’Henry de Bussigny « French équitation, un bauchériste en Amérique (1922) ».

C’est la force considérable que nous pouvons avoir tous ensemble.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » proverbe africain.

Le père noël m’ayant fait le plaisir de m’apporter ce livre, je fus extrêmement troublé de pouvoir vérifier mes hypothèses.

Bien sûr, de Bussigny a pris quelques libertés avec la réalité mais le fond est là.

Aussi, si vous vous intéressez au bauchérisme, je vous conseille vivement la lecture de ce livre peut-être le plus pédagogique de tous les livres bauchéristes.

De Bussigny y explique notamment un concept que je n’avais lu nul part (sauf dans mon propre article) ; celui de la jambette des postérieurs.

Il explique que Baucher passait beaucoup de temps à dresser ses chevaux à pied.

Il compare Baucher à Fillis.

Bref, un livre essentiel pour reconstituer notre patrimoine disparu corps et biens. (Ça, je le pense vraiment).

Mais revenons en à notre sujet d’origine ; utiliser toute la puissance de notre cerveau.

Comment mon intuition a t’elle pu me mettre sur la voie alors que je n’avais absolument aucun indice dans les très nombreux écrits que j’avais étudiés et que vous pouvez lire également dans la rubriques « des livres à télécharger » ?

Et bien tout simplement parce que les capacités de notre cerveau vont bien au delà de ce que l’on croit.

Un spécialiste des neurosciences, David Lefrançois, explique que lors d’un stage de fin d’étude dans un hôpital psychiatrique, il a été confronté à une personne qui faisait un dédoublement de personnalité suite à un accident. Quelques heures par jour, il se prenait pour Napoléon.

Pourtant, il n’avait jamais ouvert un livre sur Napoléon.

Aussi, David Lefrançois a tenté de lui faire comprendre qu’il n’était pas Napoléon en le mettant en situation.

Il a consulté un grand historien pour trouver une anecdote inconnue d’une bataille de Napoléon et a soumis le problème à son patient.

A sa grande surprise, celui-ci lui a donné l’exacte réponse de Napoléon face à ce problème.

Absolument incroyable. D’autant plus que cette réponse était improbable et qu’il a fallu la confirmation de l’historien pour y croire.

En fait, ce que nous mettons derrière « je suis … », nous le devenons.

Pourquoi je vous raconte cette histoire qui n’a rien à voir avec l’équitation ?

Et bien, c’est pour vous montrer la puissance illimitée qui sommeille dans notre cerveau.

La question qui se pose maintenant est : comment faire pour réussir à l’utiliser ?

Pour cela, il y a de très nombreuses méthodes plus ou moins faciles à mettre en œuvre mais je vais vous en donner une aussi puissante que facile à réaliser.

Il s’agit de la méthode des petits bonhommes allumettes inventée par un canadien et diffusée en France par Antoine Charlet. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez le contacter de ma part sur Facebook.

Je ne vais pas vous faire de grands discours mais simplement vous donner le lien vers une vidéo ou tout est bien expliqué par son créateur.

https://youtu.be/hLysFxVm0fg

Image de prévisualisation YouTube

Ce que je voudrais rajouter, c’est que les idées viennent généralement quand nous sommes dans un état hypnotique ce qui nous arrive en journée toutes les 90 minutes environ car notre cerveau a besoin de ça pour se reposer.

Personnellement, c’est au réveil que je puise toutes mes idées.

J’ai la chance de pouvoir généralement me réveiller naturellement et non avec un réveil et je reste un long moment à réfléchir à tout et n’importe quoi mais souvent orienté sur les sujets du moment qui me préoccupent.

Je fais ça jusqu’à ce qu’il me vienne une « grande idée » et ensuite je peux me lever.

C’est une sorte de méditation même si je ne suis pas fan de cette technique qui ne correspond pas à mon tempérament. C’est tout du moins ce que je pense aujourd’hui.

Peut-être que je changerai d’avis plus tard.

Beaucoup de coach conseillent la méditation.

Elle permet de diminuer son stress, d’avoir de la gratitude et d’être dans l’instant présent.

Etre dans l’instant présent est ce qui est le plus important quand on est au contact des chevaux.

C’est notamment ce que je vous explique dans ma nouvelle étude « le générateur de calme ou comment avoir un cheval calme en toutes circonstances » dont je suis très fier car à ma connaissance, il n’existe absolument rien à ce jour sur ce sujet.

Je vous montre notamment une technique très simple pour vous connecter à l’instant présent. Vos chevaux adoreront.

Ceci dit, il m’arrive de méditer à cheval car je travaille surtout mes chevaux en extérieur et les trottings me laissent le temps de réfléchir. Ceci explique peut-être cela.

Réfléchir n’est pas le bon mot puisque la méditation consiste justement à ne penser à rien.

Mais bref, vous voyez ce que je veux dire.

Je pense que la proximité d’un cheval nous fait passer dans une autre dimension au niveau de notre inconscient.

15665875_1889620161272214_8373994869400066319_n

C’est toute la magie de la communication animale.

Nous pouvons échanger avec lui juste avec notre subconscient.

C’est d’ailleurs la meilleure façon de nous faire comprendre. Les chevaux sont extrêmement réceptifs à cette communication ce qui nous donne un avantage certain quand nous voulons l’utiliser dans d’autres domaines de notre vie. Nous sommes déjà bien entraînés.

C’est pour cela que les femmes ont une meilleure relation avec leurs chevaux, hormis le fait qu’elles y passent beaucoup de temps.

C’est ce qu’on appelle l’intuition féminine.

Dites moi en commentaire si vous êtes d’accord ou pas avec moi.

Pour aller plus loinhttps://progresseravecsoncheval.com/calme/

Articles en lien avec celui-ci :

Le véritable secret caché de Baucher (#1)

Le véritable secret caché de Baucher (#2)

Je suis Laurent FUMET auteur du livre « 41 mensonges équestres qui vous empêchent de progresser« . J’accompagne les cavaliers à mieux comprendre et respecter leurs chevaux grâce à la méthode des 3P (Physique, Psychique, Pratique).

4 Réponses à “Savez-vous utiliser l’inimaginable puissance de votre cerveau pour l’équitation”

  1. GOUBAULT LUDOVIC 26 avril 2017 à 22 h 40 min

    La grande différence entre l’animal est l’homme est que l’animal n’a pas de mental . Il est donc dans le conscient c’est à dire dans l’instant present ét c’est pour cela que monter à cheval nous fait passer dans un autre monde, Voyager à cheval et vous verrez le monde changer. Le temps n’a plus la même valeur. Bizarrement le temps s’allonge. On se pose et on se repose…la magie du moment present: lisez ce livre d’Ekart Tolle vous verrez et vous comprendrez la puissance de la compagnie des animaux
    Le cheval ne ment pas. Il est lui même sans parasite . Il reflète directement notre état . Ne dit on pas d’ailleurs cheval miroir de soi même?

  2. GOUBAULT LUDOVIC
    Je ne suis absolument en désaccord, etes vous un animal pour définir si les chevaux on un mental ou non ? je ne pense pas..
    Pour avoir élevé des chevaux sur Royan depuis maintenant 40ans je trouve bien orgueilleux cette affirmation de votre part.
    Amicalement,
    Marie Tabaud
    http://ecuriedesmathines.fr

  3. bonjour j’ai commencé à vous lire et je me suis dis ahhhhhhh top quelquun qui pense comme moi jusqu’au moment ou il y a eu le cheval n’a pas de mental ……………..;dsl il en a un
    cdlt

    • reflexions equestres 8 janvier 2018 à 19 h 55 min

      Où avez vous lu que j’ai dit une chose pareille dans l’article ? Je pense que vous parlez du commentaire d’un lecteur dont je ne prends pas la responsabilité.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Sportsfr2014 |
Histoirewwepersonaliser |
Tempsdansechecy |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Adgvasso
| Bozena
| Costa Blanca Holidays From ...