17 mai 2015 ~ 2 Commentaires

Les spectacles

Pour aller plus loin : cliquez ici

3129718544_1_4_L9w9gSNC[1]

A mon sens, c’est par le spectacle que passe le renouveau de l’équitation française. Nous avons la chance en France d’avoir des artistes de grand talent qui n’hésitent pas à demander des choses difficiles à leurs chevaux. 

Baucher et Oliveira se produisaient en spectacle. De nos jours, Magalie Delgado ou Alizée Froment, par exemple, font à la fois du spectacle et de la compétition. Benjamin Aillaud montre que le spectacle peut mener au haut niveau notamment en attelage. 

Ces artistes sont des exemples à suivre pour évoluer. 

Je pense de ce fait qu’il est possible de mettre tous les chevaux et tous les cavaliers aux airs du grand prix de dressage. Bien sûr, tous n’auront pas la même facilité et le même brillant. Mais quelle importance ? l’essentiel, c’est de se faire plaisir. 

Ainsi, il serait facile de voir ceux qui sortent du lot aussi bien pour les chevaux que pour les cavaliers.

Il serait ensuite possible avec ceux-ci d’améliorer la légèreté, l’élasticité, la souplesse, l’impulsion, le brillant, les transitions entre les figures, etc.

Bien sûr, les défauts pris au départ seront difficiles à corriger par la suite mais au moins, ils ne seront pas renouvelés sur les chevaux suivants. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

Ce sont nos erreurs qui nous font progresser. 

« La perfection des choses simples » voila une expression qui fait beaucoup de mal car comme l’explique Beudant, qui nous raconte ses chevaux au début et à la fin du dressage, la perfection ne peut venir que quand le couple maîtrise l’exercice et non lors de son apprentissage. C’est une excuse pour tous ceux qui n’apprennent jamais rien à leur cheval. 

Faire des kilomètres d’épaule en dedans au trot n’apporte rien au cheval. Il faut se confronter aux vrais difficultés; piaffer, passage, pirouettes, changements de pied, etc.

Faire un apprentissage d’abord à pied puis ensuite transposer monté ce qui a été appris à pied. Ce n’est que lorsque le cheval connait tous les exercices que l’on peut les rendre présentables. Tout cela en respectant le développement physique du cheval, cela va de soi. 

Certains exercices permettent d’en améliorer d’autres. Le trot espagnol, par exemple, permet d’améliorer le pas espagnol et le passage. Si l’on attend que le pas espagnol soit parfait avant de demander le trot, on ne le demande jamais et l’on passe à coté d’un beau passage ou d’un beau trot en extension.

Je suis Laurent FUMET auteur du livre « 41 mensonges équestres qui vous empêchent de progresser« . J’accompagne les cavaliers à mieux comprendre et respecter leurs chevaux grâce à la méthode des 3P (Physique, Psychique, Pratique) pour qu’ils obtiennent de meilleurs résultats.

Pour aller plus loin : cliquez ici

2 Réponses à “Les spectacles”

  1. « Faire des kilomètres d’épaule en dedans au trot n’apporte rien au cheval. »
    Pas d’accord. Enfin, si, sur le fait que les prolonger indéfiniment ne sert à rien. Par contre, bien faire une épaule en dedans au trot est absolument primordial pour l’assouplissement et la musculation des postérieurs. Mais ça demande de le faire dans un trot relâché, en contrôlant ce qui se passe et en particulier le postérieur intérieur, et pas en poussant le cheval en biais sur son épaule extérieure comme on l’apprend si souvent. Dans ce cas là, l’épaule en dedans est bien l’exercice le plus bénéfique de l’ensemble de la panoplie qu’on peut faire faire au cheval. Et la faire au trot est ce que l’on peut faire de plus profitable sur le plan de la musculation.

  2. Oui mais si il n y a pas de lendemain a l epaule en dedans quel est l intérêt? Elle est le tremplin pour décoller vers une equitation savante qui meme si elle n est pas parfaite pourra s esquisser. Bien trop de gens y reste bloque et ennuie leurs chevaux. S il n y a pas de suite il vaut mieux faire autre chose quotidiennement « balade , obstacle … »et reserve les séances EED a la détente de ces activités.
    Pour revenir au sujet, il est dommageable que bcp de cavaliers de spectacle préfèrent acheter leurs chevaux en Espagne ou Portugal dressé, il y gagne du temps et donc de l argent. Dans ces 2 pays la culture du resultat est plus importante et meme si des erreurs sont faites les cavaliers « ose » faire. De plus il humanise voir meme infantilise pas leur chevaux tout en les respectants. J y ai vu des cavaliers inconnu là-bas bien meilleur que certain de nos cavaliers de spectacle. Néanmoins nous avons qqs gens de spectacle en France vraiment exceptionnel.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Sportsfr2014 |
Histoirewwepersonaliser |
Tempsdansechecy |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Adgvasso
| Bozena
| Costa Blanca Holidays From ...